vendredi 16 février 2018

Mycologie au petit-déjeuner

La recette :
Faire griller son pain, sortir le beurre du frigo pour le laisser ramollir quelque peu. Pendant ce temps, aller dans le cellier chercher un pot de confiture, si possible ayant mal été fermé.
Ouvrir le pot  :
Sortir la binoculaire :
 
 

Sortir le microscope :
-
Reprendre le pot pour étiqueter : "Confiture de mirabelle et son Aspergillus niger" .

Pour information ce champignon n'est pas dangereux mais peut l'être si on est soi-même immuno-déficient. On évitera donc de le consommer.

lundi 1 janvier 2018

Année 2018

En ce premier janvier, souhaitons à tous SMIstes ou simples visiteurs de ce blog une bonne année 2018.  Santé, bonheur et bien entendu champignons au rendez-vous.

Voici le calendrier qui devrait être présenté lors de l'Assemblée Générale de février : 

Année 2018
JANVIER
Lundi 08 janvier
FEVRIER
Lundi 12 février (= Assemblée Générale)
        MARS
        Lundi 12 mars
AVRIL
Lundi 09 avril
Samedi 21 avril Sortie de printemps
MAI
Lundi 14 mai
JUIN
Lundi 11 juin
JUILLET
Lundi 2 juillet *
AOUT
Lundi 13 août *
SEPTEMBRE
Lundi 10 septembre
Samedi 29 septembre
OCTOBRE
Lundi 1er octobre
Samedi et dimanche 6-7 octobre :
Expo SMI à Is-sur-Tille
NOVEMBRE
Lundi 12 novembre
DECEMBRE
Lundi 10 décembre


Les réunions hebdomadaires ont lieu Salle Tovagliaro à 20h.

* dates à confirmer et lieu à préciser peu avant.

dimanche 10 décembre 2017

Sortie Rotary

Voilà un bon nombre d'années que la SMI, sous la houlette de Roland Rousseaux, propose au Rotary-Club des sorties en forêt pour découvrir les champignons.
Voici le compte-rendu de Roland :

Malgré la fraîcheur et l’humidité de ce dimanche matin 29 octobre 2017, 23 membres du Rotary Club Dijon Téméraire se sont donné rendez- vous pour leur 18e sortie champignons dans un bois de notre région.
Ouvert pour la circonstance par le gestionnaire forestier travaillant étroitement avec la Société Mycologique d’Is-sur-Tille (dans le cadre du recensement de ce domaine privé et par delà du recensement national de la flore fongique), les chercheurs ont pu s’adonner à la découverte de la nature en mettant « la main au pied » d’espèces fort intéressantes sur le plan culinaire, mais également sur le plan rareté.
Oui, des champignons, il y en avait, des petits, des gros, des bons, des mauvais et le responsable de la SMI, au sortir de 3 expositions réalisées en Côte d’Or et de cette matinée, a défini cette année fort riche en variétés diverses, mais chacune d’elles ne produisant que très peu d’exemplaires.
Ainsi, dans les paniers, on apercevait quelques Coulemelles, très peu de Bolets, une poignée à peine de Trompettes des Morts (ou Maures, au choix), peu de jolis Pieds bleus et les éternels Pieds de Mouton toujours fidèles au rendez-vous. Mais de quoi faire tout de même une bonne poêlée sylvestre et satisfaire les papilles !
Belle saison donc sur le plan mycologique pur, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable dans l’assiette, ce que confirme le garde-surveillant du bois présent à nos côtés.
Les ramasseurs ont été néanmoins intéressés par les explications techniques du mycologue présent qui a susvisé les paniers afin que des espèces dangereuses ne s‘y soient pas glissées et provoquer quelque accident au retour à la maison :
Il avait en effet pléthore d’amanites panthères très dangereuses voire mortelles, cette année 2017, et un nombre impressionnant de champignons non consommables qu’il fallait rejeter.
Un repas pris au restaurant de Lux a permis encore des échanges fructueux, puis quelques membres du Rotary Club se sont rendus à Is-sur-Tille pour visiter les expositions du centenaire de1914-1918.

Rendez-vous a d’ores et déjà pris pour la 19e édition dans les bois en 2018.
 

vendredi 1 décembre 2017

Saint Médard

S'il pleut à la Saint Médard, il pleut 40 jours plus tard...
 bon à savoir pour les champignons
8 juin + 40 jours ...soit à la mi-juillet ...
Notre exposition a eu lieu mi-octobre...
... les champignons étaient là ! La SMI va changer le dicton
A Magny-Saint Médard, le champignon est la star !
Dicton bien repris par Bricette Bollotte, journaliste locale qui a fait  de notre exposition un événement à ne pas manquer. Ses articles fournis, frais et complets ont été remarqués, et les visiteurs ont afflué.


Comme à notre habitude, les récolteurs SMIstes avaient traqué les forêts environnantes, et plus de 400 champignons frais furent exposés.
Même plus de 450 d'après Roland, notre recenseur.
Mais passons les chiffres, gardons en mémoire la qualité des champignons exposés.
Parmi ceux-ci nous retiendrons

Spathularia flavida, ascomycète régulièrement récolté par Frédéric vers Messigny (c'est pourtant une rareté !)

ou encore Cortinarius opimus :



 
 
 

 
 


mercredi 18 octobre 2017

Une trouvaille exotique

Lors de l'exposition de Dijon, il nous a été communiqué cette trouvaille :
Battarraea phalloïdes.

Ce gastéromycète très curieux n'avait jamais été observé en Côte-d'Or, pour preuve son habitat est celui des lieux secs, arides souvent accompagné de Cyprès si l'on en croit les récoltes françaises souvent littoral atlantique ou moitié ouest.
Mme Koszela l'a découvert cet été en travaillant dans la résidence universitaire "Rude" dans un parterre de cailloux et plantes exotiques.
L'exemplaire en photo ici sera précieusement conservé dans l'herbier de Côte-d'Or présent à Is-sur-Tille.

mardi 17 octobre 2017

Hautes-Vosges, acte III

Merveilleuses montagnes vosgiennes...
La SMI pour la troisième s'est déplacée dans les Hautes-Vosges dans le secteur de la Bresse lors du week-end du 30 septembre-1er octobre.
La journée commençait bien avec un arrêt sur la route dans une charcuterie réputée du Val-d'Ajol (88) , fuseaux lorrains, andouille du Val-D'ajol, filet mignon fumé et autres spécialités ont trouvé place dans nos paniers.

Le midi les festivités ont commencé à table dans une authentique ferme-auberge alsacienne sur les crêtes à 1200 m d'altitude, le Steinwasen. Repas marcaire au menu, de quoi être bien calé et affronter la fraîche humidité des nuages tombés pendant le repas.


Le temps de mettre les cirés et les bottes nous avons choisi une hêtraie-sapinière de pente pour digérer.
La liste des trouvailles est ci-dessous. A noter que sous les pistes de ski des choses aussi intéressantes qu'en forêt nous attendaient.


Vincent et Serge
 
Roland et Thierry


Profitons-en pour montrer ce petit hydne proche de H. rufescens mais qui s'en distingue par des spores elliptiques et reconnaissable à la présence d'aiguillons davantage rectangulaires que chez le petit roux plus connu. Hydnum ellisposporum est son nom :

D'autres trouvailles ont retenu notre attention. Citons Cantharellulla umbonata dans la lande acide de la piste de ski,



 
avec des ronds de nonettes voilées (Suillus luteus) ou de glutineux (Gomphidius glutinosus) :

 Voici Cortinarius cinamomeoluteus :

La détermination à l'auberge du Couchetat fût donc des plus sérieuses

Et le repas qui suivit des plus conviviaux. Soirée choucroute avec Joël en animateur qui a poussé la chansonnette bourguignonne au grand plaisir d'une tablée de VTTistes meusois tous ravis.



Le lendemain matin le soleil nous attendait...

Après avoir rempli notre coffre de bonnes victuailles vosgiennes au marché, la magie des montagnes nous attendait. Prospection vers le col de la Vierge pour finir au lac des Corbeaux. Cadre des plus bucoliques :

pour un bon pique-nique :

Côté champignons, chanterelles et cèpes ont garni les paniers.
Une curiosité à noter, surtout pour sa rareté : Eleutheromyces subulatus apparu sur vieille russule noircissante :

Un classique sur les souches : Pleurocybella porrigens, toujours aussi chouette à rencontrer :

Liste des champignons rencontrés :

Bas de la route (Faignes Forie)
Amanita muscaria
Ascocoryne          solitaria
Cantharellus 
tubiformis
Chalciporus piperatus
Clitocybe nebularis
Clitocybe odora
Collybia butyracea
Cortinarius azureovelatus
Gloeophyllum abietinum
Gymnopilus sapineus
Gymnopilus penetrans
Hydnum ellipsosporum
Hypholoma  capnoides
Hypholoma  fasciculare
Inocybe geophylla
Laccaria amethystina
Laccaria proxima
Laccaria affinis
Lycoperdon foetidum
Marasmius  androsaceus
Marasmius  alliaceus
Megacollybia  platyphylla
Mycena tintinabulum
Mycena polygramma
Mycena  galericulata
Pholiota lenta
Polyporus brumalis
Porphyrellus porphyrosporus
Postia caesia
Pseudohydnum gelatinosum
Russula fellea
Russula ochroleuca
Xerocomus pruinatus
Boletus edulis
Lactarius tabidus
Pholiota  gummosa
Corinarius decipiens
Ascocoryne solitaria
Piste de ski (Retournemer)
Cantharellula umbonata
Cortinarius cinamomeoluteus
Gomphidius glutinosus
Clavulinopsis luteoalba
Entoloma conferendum var. pusillum
Tephrocybe pseudoerosa


 

Col de la Vierge-Lac des corbeaux
Amanita rubescens
Amanita gemmata
Amanita vaginata
Bjerkandera adusta
Boletus edulis
Boletus erythropus
Boletus badius
Calocera viscosa
Calocera viscosa
Cantharellus tubiformis
Chamaeomyces fracidus
Clavulina rugosa
Collybia  maculata
Coltricia perennis
Cortinarius sp.
Cortinarius herpeticus
Cystoderma amianthinum fo. rugosoreticulatum
Dacrymyces stillatus
Diatrype disciformis
Eleutheromyces subulatus
Eutypa spinosa
Fomitopsis pinicola
Fomitopsis pinicola
Galerina marginata
Gymnopus peronatus
Hydnum repandum
Hypholoma lateritium
Hypoxylon fragiforme
Kuehneromyces mutabilis
Laccaria amethystina
Lactarius vellereus
Lactarius helvus
Lactarius  albocarneus
Lactarius  necator
Leccinum versipelle
Lentinellus  cochleatus
Lycogala epidendrum
Marasmius alliaceus
Marasmius confluens
Marasmius alliaceus
Mycena  haematopus
Mycena  galericulata
Mycena  polygramma
Paxillus involutus
Pholiota lenta
Pleurocybella porrigens
Plicaturopsis crispa
Pluteus pouzarianus
Psathyrella piluliformis
Pycnoporus cinabarinus
Rhodocollybia butyracea
Russula fellea
Russula ochroleuca
Scleroderma areolatum
Stropharia aeruginosa
Tricholoma saponaceum
Tricholoma pseudonicticans
Xerocomus pruinatus
Xerula pudens
Xylaria hypoxylon



mardi 19 septembre 2017

Amanite solitaire

Le forum des associations qui se tenait le 9 septembre (bonne fête Alain !) à Is-sur-Tille est toujours l'occasion de rencontrer et discuter.
Voici une photo d'une amanite solitaire qu'on rencontre quand même moins que Amanita echinocephala var. subbellei.
Amanita strobiliformis (sablières d'Arcelot, juin 2017,  information et photo de Mme Walter.